AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 + le 20e siècle : vie quotidienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


- not all those who wander are lost -
✧ Parchemins : 50

MessageSujet: + le 20e siècle : vie quotidienne   Mar 27 Mar - 16:55

Le 20e siècle : la vie quotidienne

not all those who wander are lost
I. L'évolution des clans écossais
Au 20ème siècle, les clans magiques écossais se rapprochent davantage des populaires familles pures de sorciers. En effet, les membres d’un même clan ont quasiment tous le même sang, à quelques exceptions près. En effet, il est coutume qu’une famille vassale s’adjoigne à la famille principale et rejoigne ainsi le clan. Les membres de cette famille possèdent dès lors la même légitime et place dans la société sorcière que ses congénères. Rares sont les familles à accorder le rôle du chef de famille au patriarche, qu’on désigne comme le sorcier le plus vieux de la famille. En effet, le patriarche ne sert dès lors qu’à concocter la série d’épreuves dans laquelle les prétendant(e)s, de tout âge, au titre de « chef de famille » se battent. On y mesure les valeurs de noblesse, de courage, de loyauté et de sagesse. Depuis le début du siècle, les femmes de la famille peuvent aussi y participer. Lorsque le chef de la famille est désigné, son autorité est suprême et les autres membres de sa famille doivent se plier aux règles au risque d’être mal-vu par la communauté. Cependant, si le chef exerce sa puissance, il n’en faut pas moins oublier qu’il représente la famille et qu’en cas de problèmes, il en porte toute responsabilités et dans des cas tragiques, se sacrifie pour protéger sa famille.
Bien que le patronyme suffise à reconnaître le clan d’un sorcier, il est coutume que chaque sorcier de la famille porte un même symbole en guise de reconnaissance, comme un médaillon, un bracelet, une broche ou encore un tatouage.

Les clans étant partie intégrante de la communauté sorcière britannique, ils sont aussi régis par les lois et décrets votés par le Ministère de la Magie, gouvernement magique du Royaume-Uni.
II. Les transports
Au 20ème siècle, il est coutume pour les sorciers de se déplacer en balai. Cependant, ils doivent faire attention de ne pas voler à découvert des Moldus, au risque de trahir le Code International du Secret Magique. D’autre moyens de transports sont utilisés comme le réseau de cheminée régi par le Département des transports magiques du ministère de la Magie. Le transplanage est d’usage uniquement si le sorcier en question est possesseur d’un permis adéquat. Des leçons peuvent être prises avec un moniteur à Edinburgh.
Plus rarement, il est également possible de se déplacer soit avec l’usage d’un Portoloin, soit en prenant le train.
III. Les mœurs
Croyances - Tout comme au 18e siècle, les sorciers gardent des croyances paganistes. Ces croyances rythment les saisons et les différentes étapes de la vie d’un sorcier. Basées sur la culture celtes, ces dernières n’ont quasiment pas changées, si ce n’est que l’on n’organise bien entendu plus aucun sacrifice, humain ou animal. Polythéistes, les sorciers réfutent l’existence d’un seul dieu au profit de plusieurs. Cependant, les moeurs commencent peu à peu à changer et certains sorciers finissent par ne plus avoir réellement de croyances, se définissant ainsi comme leurs confrères moldus comme athéistes.

Ascendance - Si autrefois le statut de sang - ou l’ascendance - du sorcier n’était pas un sujet très abordé, les mœurs ont commencé à changer dès le début du 20e siècle. Ainsi, quelques conflits sont nés entre les sang-purs, sang-mêlé et né-moldus, des conflits qui restent cependant moindre car punis par la loi.

Mode vestimentaire - Le courant du 20e siècle amène à des coutumes vestimentaires très variées chez les sorciers. En effet, les sorciers plus conservateurs se vêtissent toujours de vêtements datant des années folles, mode inspirée des sorciers américains, tandis que d’autres préfèrent imiter leurs congénères moldus et s’affublent de vêtements plus modernes, ayant même parfois une vision plus “futuriste” tant leur style vestimentaire se fait copier par les Moldus. Si cette guerre vestimentaire divise les générations, tous demeurent cependant en accord sur le fait que le kilt est un vêtement intemporel et indémodable, les sorciers l’utilisant pour des cérémonies et autres évènements où il faut se distinguer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://childrenofscotland.forumactif.com
 

+ le 20e siècle : vie quotidienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHILDREN OF SCOTLAND :: A la première lueur :: Anciens Grimoires :: Les Annexes-